Eventail circulaire, sculpté d’iris et d’orchidées en bois d’aigle, dynastie des Qing

« Le bois d’aigle ou bois d’aloès est sans doute le parfum préféré des lettrés chinois. Généralement consumé dans un brûle-parfum, il est parfois directement sculpté pour créer des objets naturellement parfumés. C’est le cas du délicat décor floral de cet éventail. »

Eventail circulaire, sculpté d’iris et d’orchidées en bois d’aigle et calligraphie de Li Wentian, dynastie des Qing (XVIIe siècle – XXe siècle après J.-C.), Musée de Shanghai

« Le bois d’aigle ou bois d’aloès est sans doute le parfum préféré des lettrés chinois. Généralement consumé dans un brûle-parfum, il est parfois directement sculpté pour créer des objets naturellement parfumés. C’est le cas du délicat décor floral de cet éventail. »

http://www.lemonde.fr/arts/portfolio/2018/03/21/l-encens-parfume-le-musee-cernuschi-a-paris_5273983_1655012.html


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *