Stèle bouddhique, bouddha Sakyamuni, pierre dorée, dynastie des Liang du Sud (VIe s. apr. J.-C.), Musée de Shanghai

« L’arrivée du bouddhisme en Chine transforme la culture du parfum. Sur cette stèle figurent cinq personnages – un bouddha, deux disciples et deux bodhisattva. Au pied du bouddha se trouve un brûle-parfum : son corps et son couvercle ont la forme d’une fleur de lotus sur le point d’éclore. »

« L’arrivée du bouddhisme en Chine transforme la culture du parfum. Sur cette stèle figurent cinq personnages – un bouddha, deux disciples et deux bodhisattva. Au pied du bouddha se trouve un brûle-parfum : son corps et son couvercle ont la forme d’une fleur de lotus sur le point d’éclore. »

http://www.lemonde.fr/arts/portfolio/2018/03/21/l-encens-parfume-le-musee-cernuschi-a-paris_5273983_1655012.html


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *