Émission sur l’odorat, France Culture

https://www.franceculture.fr/emissions/science-publique/comment-lodorat-agit-il-sur-nos-emotions

Sur le site de France Culture :

Par rapport à la vue et à l’ouïe, l’odorat humain apparaît comme mineur. Pourtant, même s’il est nettement moins performant que celui des chats ou des requins, il nous permettrait de détecter des centaines de milliards d’odeurs. Fortement associé à un autre sens, celui du goût, l’odorat semble également capable de véhiculer autre chose que les senteurs en elles-mêmes. Ainsi, une étude publiée en 2012 par Gün Semin et ses collègues de l’université d’Utrecht, aux Pays-Bas, montre que nous pouvons capter autre chose que l’impression agréable d’un parfum avec notre nez. Les chercheurs ont en effet réalisé une expérience surprenante. Il ont collecté la sueur d’hommes en train de regarder soit un film d’horreur, soit un film induisant le dégoût. Un groupe de femmes a ensuite été exposé aux échantillons de sueur masculine pendant qu’elles réalisaient une tâche de recherche visuelle. Surprise : le visage des femmes exposées à la sueur de la peur ont exprimé… de la peur et celles qui étaient exposées à la sueur du dégout ont eu des expressions faciales correspondantes. Ainsi, une émotion pourrait être transmise par les odeurs. Et notre cerveau serait capable de décoder ce message olfactif. De même, les relations entre odorat et mémoire sont surprenantes. Nous allons nous pencher aujourd’hui que les secrets de ce sens méconnu qu’est l’odorat à l’occasion de la sortie en salle, mercredi 10 février, d’un film documentaire de Kim Nguyen intitulé « L’odorat ».

Sharma : un entrepôt de commerce médiéval sur la cote du Hadramawt (Yémen, ca 980-1180)

9781784911942

Sharma : un entrepôt de commerce médiéval sur la cote du Hadramawt (Yémen, ca 980-1180), sous la direction d’Axelle Rougeulle, Oxford, Archaeopress (British Foundation for the Study of Arabia Monographs ; 17), 2015, ISBN 978-1-78491-194-2

III/9. Les résines végétales de type copal et encens : caractérisation, exploitation et circuits commerciaux (M. Regert, M. Salque, Th. Devièse, A.-S. Le Hô), p. 395-416

Compte rendu : http://eem.hypotheses.org/287