Archives de catégorie : bibliographie

« Des parfums et des fumées : les parfums à brûler en Islam médiéval »

Jean-Charles Ducène, « Des parfums et des fumées : les parfums à brûler en Islam médiéval », Bulletin d’études orientales [En ligne], LXIV | 2016, URL : http://beo.revues.org/4693 ; DOI : 10.4000/beo.4693

Résumé : Par la rareté des sources, il est difficile d’identifier les usages des fumigations dans le premier siècle de l’Islam, mais à partir de la période abbasside, les substances et les usages deviennent plus clairs. Ainsi, à côté de l’encens apparaissent de nouveaux produits originaires d’Asie, comme le musc, le bois de santal, l’agalloche et le camphre. L’élite sociale brûle ces essences pour parfumer ses vêtements ou durant des réunions festives fort marquées socialement. Quant à la médecine, elle cantonne les fumigations à des fins prophylactiques (purification de l’air) ou thérapeutiques. Dans le domaine des pratiques religieuses, ce sont le soufisme et les pèlerinages secondaires qui en développent réellement l’usage.

Artefact 1, Corps parés, corps parfumés

Parution le 27 février 2014 du n° 1 (2013) de la revue Artefact (CNRS Editions, sous la direction de Sophie A. de Beaune et de Liliane Hilaire-Pérez), 978-2-271-08011-0

CORPS PARÉS, CORPS PARFUMÉS
sous la direction de Catherine Lanoë et Laurence Moulinier

• Les systèmes de parure comme langage technique, Catherine Lanoë
• La parure préhistorique : dimensions technique et économique, François-Xavier Chauvière
• Parfum et cosmétique à l’Âge du Bronze en Grèce, Emmanuelle Fournier
• Vêtements et parure à la Cour de Castille (1477-1486), d’après les comptes de Gonzalo de Baeza, trésorier d’Isabelle la Catholique, Eléonore Henriot
• Parer les corps : construire et représenter le couple princier (France, XIVe-XVe siècles), Manuel Guay
• Le corps paré de François de Guise : le paraître courtisan et ses acteurs dans la France de la Renaissance, Marjorie Meiss-Even
• L’eau de fleur d’oranger à la cour de Louis XIV, Stanis Pérez
• La corbeille de Louis Joseph de Bourbon Condé (1753) : histoire et significations d’une tradition, Bérangère Chartre
• La parure de Marie-Fortunée d’Este, princesse de Conti (1731-1803). Une médicalisation du paraître ?, Aurélie Chatenet-Calyste
• Tabatières, éventails et lorgnettes : objets de consommation et « techniques du social » au XVIIIe siècle, Gianenrico Bernasconi
• Jean-Louis Fargeon, fournisseur de la cour de France : art et techniques d’un parfumeur du XVIIIe siècle, Eugénie Briot