Parfums en Chine

Le carnet « Parfums en Chine » accompagne une recherche en cours sur l’histoire des parfums et des substances aromatiques en Chine. Le point de vue se veut pluridisciplinaire : histoire anthropologique des substances naturelles, histoire des sensibilités, histoire des techniques, histoire économique, circulation des savoirs et des savoir-faire. La recherche concerne tout particulièrement, mais pas exclusivement, la période allant de la dynastie des Song (10e-13e s.) jusqu’à la fin de l’empire (1911). Les sources prises en compte sont en premier lieu des documents primaires écrits en chinois (traités sur les parfums, traités médicaux, encyclopédies, monographies locales, notes de lettrés, etc.), mais aussi des découvertes archéologiques ou des observations de terrain. Cette recherche est un projet personnel qui s’inscrit, de plus, dans le cadre de l’axe transversal « Techniques, objets, patrimoine » du Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (CECMC, UMR 8173 Chine, Corée, Japon, EHESS/CNRS).


Une réflexion au sujet de « Parfums en Chine »

  1. Ceci est un exemple d’un commentaire dans WordPress. Vous pouvez le modifier pour mettre ici des informations vous concernant ou concernant votre site afin que vos lecteurs en sachent un peu plus sur vous. Vous pouvez créer autant de commentaires que vous voulez, et gérer l’intégralité de votre contenu dans WordPress.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *